Provence

Ah! Bonne mer

Changement de programme de dernière minute. Alors que nous voulions profiter des dernières jours pour visiter le Vercors, la météo nous attire plutôt vers le sud. Pourquoi ne pas profiter de quelques jours à la mer. Nous optons pour le sud de l’étang de Berre, une région qui s’avère assez sauvage et bien plus charmante que ce que l’on pouvait craindre après avoir longé l’étang de Berre et ses industries.

Nous trouvons un camping encore ouvert à proximité du village de La Couronne. Et surtout à une centaine de mètres d’une plage située dans une petite crique. Si le dimanche a vu défiler de nombreux baigneur, la température avait frôlé les 30°, les trois jours qui ont suivi étaient bien moins fréquentés. Sentiment agréable que d’avoir la plage presque à soi tout seul, et aussi la mer.


Le mistral s’est levé le mercredi, rendant illusoire toute tentative de faire tenir la serviette sur le sable. Sans compter que la température a perdu plusieurs degrés. Mais c’est un temps idéal pour une marche le long des falaises qui surplombent la mer façon calanques. Une douzaine de kilomètres aller-retour jusqu’au village voisin de Sausset-les-Pins pour une journée vivifiante.


Hébergement

 

 

Camping le Pascalounet. Nous y passons quatre nuits tranquilles. Le camping ne propose pas grand chose hormis des emplacements assez grands et du pain le matin. Mais nous ne demandons rien de plus. Point positif, presque chaque emplacement dispose d’un évier, d’une arrivée d’eau et d’une évacuation. La plage est à une centaine de mètres. Rabais ACSI.


Sur le chemin du retour, nous faisons halte à Manosque, par curiosité. La localité n’est pas désagréable, sans être un passage obligé. Nous poursuivons ensuite vers Grenoble où nous passons la nuit chez des amis avant de rejoindre le Valais.