Pays Basque

Sur le retour

Après une halte chez des connaissances proche de Bagnère-de-Bigorre, nous mettons le cap sur Toulouse. Nous voulons profiter d’être dans la région pour visiter la ville rose. Et nous ne sommes pas déçu, si ce n’est en bien. La ville mérite le détour et son nom de rose. Ici tout (ou presque) est en brique. Du moins au centre-ville et c’est le seul endroit que nous visitons. Nous renonçons à tout ce qui tourne autour d’Airbus. Car en plus d’être la ville rose, Toulouse est aussi la capitale française de l’aviation.

Hébergement

Deux nuits au camping le Rupé. Navette gratuite le matin pour rallier la station de métro, bus pour le retour. Rabais ACSII. Accueil peu sympathique.

 


La halte au Puy-en-Velay est presque devenue une tradition. Et puis nous étions à cours de verveine, cette délicieuse liqueur du lieu. Et le Puy est véritablement envoûtant avec son pic surplombé d’une chapelle, sa cathédrale bâtie en partie dans le vide. A voir et à revoir sans s’en lasser.

 

Hébergement

 

 

Une nuit au camping de Bouthezard, au pied du rocher de St-Michel d’Aiguilhe. Idéalement placé et très calme malgré la proximité de la route de contournement. Nuit à 15 euros, centre-ville à 10 minutes à pied. Top.

 


Dernière étape à Pully pour une soirée de danse avant le retour au bercail.

 

Hébergement

 

 

Notre habituelle place au port de Pully au bord du lac. Parfait.