Côte d’Azur

En bref

A l’origine, nous voulions nous concentrer sur la Provence et ses villages perchés. Finalement, la Côte d’Azur nous a tendu les bras, un choix judicieux au vu de la météo capricieuse. Et d’ailleurs le début du voyage fut mouillé. La première étape nous a mené à Grenoble avec une nuit au camping Les Trois Pucelles, bien situé pour qui veut visiter Grenoble, à proximité immédiate des transports publics. Dans notre cas, ce n’était pas tant une visite de Grenoble qu’une visite d’amis qui habitent Grenoble qui nous a motivé. La suite nous amène à Aix-en-Provence, via Sisteron, puis directement sur la Côte d’Azur à Cavalaire, puis à Ramatuelle, plus précisément à proximité de la plage de Pampelonne avant d’entamer le retour par la plaine des Maures, Thoronet, Digne-les-Bains et à nouveau Sisteron, Grenoble, Chamonix et le col de la Forclaz.

Une dizaine de jours avec un peu tous les temps. La Côte d’Azur, Cannes en particulier, a connu de grosses inondations alors que nous étions à Grenoble, sous une pluie diluvienne. La suite a été marquée par une météo plus clémente, mais émaillée d’orages. Les températures étaient fort agréables pour cette période de l’année. Nous avons pu nous baigner dans une mer fraîche, mais pas froide. Nous avons été étonné par le nombre encore important de touristes, surtout de Suisses. D’un autre côté, nous avons été enchanté par cette période durant laquelle jamais encore nous n’avions programmé de vacances. Du coup c’est à refaire. Et la prochaine fois, les villages de Provence seront au programme, sûr.